Ce que l’animateur numéro un à Québec ne fait pas

Quand on pense «animateur du matin le plus écouté à Québec», des noms nous viennent rapidement en tête: Dupont, Bouchard, Maurais, Dallair, en tout cas, ce sont eux qu’on entend le plus parler. Mais aucun d’eux n’est plus écouté que ce gars bien tranquille qui mène la barque de l’émission du matin sur les ondes de la radio de Radio-Canada depuis 2005 et qui trône au sommet des cotes d’écoutes cet automne. (Source Numéris automne 2017, central 12+, 6h à 9h). Son nom? Claude Bernatchez. Plutôt que de vous dire qu’est-ce qu’il fait de bien pour devancer tous ces autres gros noms, voici plutôt une liste des 10 choses qu’il ne fait pas.

1- Il ne donne jamais sa propre opinion sur les sujets d’actualités. (Il peut toutefois vous dire la sorte de yogourt qu’il préfère, mais ne dévoilera pas la marque. 🙂

           https://radioego.com/ego/listen_embed/27618

Source : 

Publicités

Si je me souviens bien … – L’histoire de Radio Monde – Les années forum

Le présent blogue n’aurait probablement pas vu le jour s’il n’y avait pas eu le forum Radio Monde en premier lieu.

Nous remontons en 2004-2005. J’étais un membre assidu du forum sur la radio qui fut très populaire, Radio-réveil. Il y avait des discussions sur tout ce qui concerne la radio, des émissions en passant par les animateurs et les questions plus techniques. Pour des raisons de débordements sur le forum, des gens y furent suspendus ou même carrément bannis, comme c’est malheureusement l’habitude dans les forums de discussion. Un certain Éric St-Hilaire, membre aussi de Radio-réveil décide de se partir un forum pour ces exclus qu’il nomme Deuxième Chance. Celui-ci change de nom à un certain moment pour Radio et Compagnie. Le changement de nom correspondait à l’époque avec un élargissement de la vocation du forum et c’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à écrire des articles sur l’histoire de la radio au Québec. Après un certain temps, l’administrateur n’avait le temps de bien s’occuper de son forum, ni l’intérêt. L’achalandage baisse progressivement. Il y avait certains problèmes avec le forum mais je ne sentais pas avoir les coudées suffisamment franches pour apporter ma contribution à ce niveau. Nous sommes en septembre 2006. Je décide de me créer un forum pour gosser comme on dit. Pour apprendre le fonctionnement d’un forum dans son ensemble. Finalement, avec la débandade de Radio et Cie, je décide finalement d’ouvrir officiellement mon forum le 1er octobre 2006 que je nomme Radio Monde, en l’honneur si on veut du magazine Radiomonde/Téléradiomonde, qui a été le prédécesseur du magazine à potins Echo Vedettes.

Avant widget

Radio Monde fut le 4e forum à Québec portant sur la radio. Il y a eu bien sûr Radio-réveil, Radio et Cie et sans oublier le forum de Jean Langlois, RadioQuébec. Il y en a eu d’autres forums par la suite : La Corde à Linge, Radio-Montréal, ForumRadioMedia, le Brouilleur d’ondes version forum et bien d’autres. Le forum Radio Monde avait dans son cahier de charges, non pas de concurrencer directement les trois autres forums mais d’essayer d’offrir quelque chose de différent. L’histoire des médias a occupé une très grande place sur le forum. D’abord avec mes chroniques mais aussi avec les chroniques de Richard Larose Le Tour du Québec Radiophonique de A À Z/Le Canada Francophone Radiophonique/La Radio Francophone dans le Monde, la radio en direct ainsi que les souvenirs médias de toutes sortes. Il y a eu aussi certains espaces plus personnels de collaborateurs au forum, Le mot de Fondu (Patrick Lamarche), GM Place (Mathieu Gaudreault), Le mot de Red Hat, Le blog de Radiolaire ainsi que l’espace à Antoine (Antoine de la Durantaye). J’ai essayé également dans la mesure du possible de privilégier la qualité à la quantité. Je n’avais pas toujours le temps de jouer à la police. Je crois que mettre en avant plan certains sujets d’intérêt sur la radio m’a aidé en ce sens à éliminer naturellement certains gérants d’estrade. Il y avait une section sur l’actualitéen général et les actualités mdéias et les célèbres suivis de soirées électorales avec Richard Larose. Il y a eu aussi une section KOID9 de Jeff Morency sur sa radio.

1-79

Il y a eu aussi deux co-administrateurs. D’abord, Patrick Lamarche dont l’aventure s’est terminé abruptement avec l’histoire de Rockik qui était son diffuseur radio des Mots de Fondu. Il faut se rappeler qu’à l’époque, il y a avait une page sur le forum de publicités de collaborateurs et de sympathisants si je peux dire du forum et il y a eu un litige entre Rockik et RadioShockLive, une station de radio internet concurrente qui n’était pas aimé de Rockik. L’amitié que j’avais avec Patrick en avait pris pour son rhume pendant un certain temps mais ce fut quand même de courte durée alors que j’ai par la suite commencé à produire des émissions sur les ondes de CPAT. Il y a eu aussi la controversée Guylaine Côté, bien dévouée mais pas très appréciée des gens par certaines de ses décisions et disons-le par ses décisions prises souvent sans me consulter.

radio_micro

Radio Monde fut l’hôte de personnages à tout le moins controversés. D’abord, Red Hat avec ses positions frôlant avec l’apologie de la pédophilie. Il fut rapidement banni. Il a même enregistré une chronique sur moi-même qu’il a hébergé sur RadioEgo un temps. Les gens qui écoutaient l’audio se demandaient : Qui est Carl Fiset ? Lol.  Il y a eu aussi l’ancien animateur matinier de CKRL et CKIA, Denis Mehdi Duchesne qui avait une véritable haine de la radio poubelle et qui dérapait allègrement. J’ai donné une chance de se racheter à ce type mais ce fut peine perdue. Pour employer son terme, il faisait de la dyslexie discursive. Il s’est en allé par la suite à Montréal.

Le forum n’a pas apporté que du mauvais bien sûr. J’ai eu le privilège de connaître certaines personnes que j’ai apprécié par la pertinence de leurs propos. Tout d’abord, je m’en voudrais d’oublier Radiolaire, un passionné de radio ainsi que Simon Forgues, lui aussi passionné de radio, ayant possiblement près de 20 ans d’expérience en animation radiophonique et travaillant depuis quelques années déjà en support aux radios communautaires francophones hors Québec avec l’ARC. Un mot spécial pour Nicolas Tremblay. Nous n’étions pas toujours d’accord ensemble mais nous pouvions débattre sereinement. Un mot aussi pour GM qui amenait des sujets intéressants d’actualité.

J’ai un mot tout spécial enfin pour un ancien membre du forum dont je voudrais souligner sarcastiquement son apport au forum. Même si ce fut suivi parfois de problèmes, je voudrais « remercier » Jean Langlois et sa revue des forums sur RadioQuébec pour fouiner sur ce qui se passait ici et en débattre sur son forum et ainsi m’amener de l’achalandage de lectorat pendant toutes ces années. Je dis lectorat parce que ces gens qui venaient fouiner étaient en fait des « couillons anonymes » pour venir débattre des points ici sur Radio Monde sur la Revue des forums à Langlois. Ce fut parfois un mal pour un bien.

En 2011, las de devoir faire la police, n’ayant que de moins en moins de temps à consacrer au forum, mis devant certaines vérités du forum particulièrement par un des membres et devant mon admission prochaine dans les FC, j’ai cessé graduellement mes activités à CPAT et j’ai décidé de mettre progressivement un terme à l’aventure du forum Radio Monde. Celui-ci est devenu par la suite Archives Radio Monde. Des sections furent fermées d’accès et seules la section sur l’historique de la radio et de la télévision ainsi que celle sur la présentation du forum et d’autres sur la radio en direct sont demeurés accessibles au public.

Cependant, Radio Monde n’a pas complètement cessé d’exister. J’ai décidé de migrer mes activités vers un blog hébergé par Blogger, L’Aventure. La suite au prochain numéro.

 

Le député Bérubé invite Bell Média à vendre Rouge FM Amqui

 Si Bell Média ne souhaite pas de service journalistique local, qu’elle se départisse de la station pour qu’un nouveau propriétaire puisse, lui, offrir de l’information. Je le pense sincèrement, on est rendu là. S’ils ne veulent pas faire d’information, qu’ils demandent à quelqu’un qui veut en faire. (…) On n’a pas besoin de Rouge FM, si on ne nous offre pas de nouvelles locales », tranche Pascal Bérubé.

https://www.lavantposte.ca/actualites/2017/11/22/pascal-berube-invite-bell-media-a-vendre-sa-station-d-amqui.html

Si je me souviens bien … – L’histoire de Radio Monde

Sans tambour ni trompette, le présent blogue a fêté ses 7 ans le 9 octobre dernier. Je n’avais pas écrit d’article afin de le souligner car j’avais en tête de faire quelque chose de spécial cette année pour souligner cet anniversaire. Avec les récents changements apportés au blogue, je trouvais approprié de faire un retour « dans le temps ». Je voulais même aller plus loin, aux origines de Radio Monde avec l’ouverture officielle du forum du même nom le 1er octobre 2006 et explorer l’évolution de celui-ci en passant par le blogue L’Aventure hébergé par Blogger jusqu’à aujourd’hui.

imgp1045

Je veux revisiter l’histoire de Radio Monde sous différents angles à travers une série d’articles. Plusieurs thèmes qui touchent l’histoire même de RM seront abordés : les années Forum ( de 2006 à 2011), les années Blogue (2010 à 2017), mais aussi la liberté d’expression, l’esthétisme des sites à travers le temps, les différentes statistiques du forum et du blogue, les acteurs principaux et les collaborateurs avec ce que cela implique bien sûr, la compétition si l’on peut dire, les bons et les mauvais coups, les responsabilités et les exigences, etc.

cropped-radio_micro.jpg

Par cette série d’articles, je ne veux pas simplement faire un portrait historique mais aussi de faire un portrait de ce qu’implique un forum ou un blogue en termes de responsabilité sociale, d’agent de changement et des embûches pour parvenir à son bon fonctionnement et à sa réussite, de ce que l’on en retire globalement en tant qu’administrateur, le tout dans son contexte.

Enfin, je voudrais remercier tout le monde, les gens qui m’ont appuyé depuis 2006, les collabos et aussi vous les lectrices et lecteurs pour votre fidélité toutes ces années.

 

Lettre de réaction de Gilles Parent 

Je m’exprime aujourd’hui pour réagir à l’annonce de la fin de l’entente que j’avais avec Cogeco Média depuis plus de 10 ans.

J’aimerais d’abord m’adresser à mes collègues, mes ex-collègues, mon entourage, ma famille et mes amis, pour leur offrir mes plus sincères et profondes excuses.

Si par ailleurs mes paroles ou mon comportement ont pu être perçus ou reçus d’une manière blessante ou offensante, j’en suis vivement attristé. Cela n’a jamais été mon intention.

Je réalise aujourd’hui qu’une certaine forme de rectitude s’installe, rectitude à laquelle je suis prêt à me conformer.
Je ne suis clairement pas un homme parfait, mais je suis loin d’être celui que certains décrivent.

Je n’aurai jamais assez d’une vie pour me faire pardonner les embarras que j’aurais infligés sans le vouloir à ceux et celles que j’ai  bouleversés et déçus.

J’ai un immense respect pour les femmes et c’est avec la plus grande sincérité que je m’adresse à celles que j’aurais pu offenser, malgré toute la considération que je leur porte. Si ma conduite à leur égard s’est avérée blessante, je leur demande humblement de m’excuser.

Les derniers jours ont été particulièrement éprouvants pour ceux et celles qui m’entourent, à commencer par ma femme, que j’adore, et avec qui je partage ma vie depuis plus de 20 ans. Je la remercie de son indulgence, sa patience, son  soutien, sa confiance et  son amour. Le bonheur de ma conjointe compte plus que tout pour moi.
Je suis également conscient que mes trois enfants ont pu vivre cette  tourmente médiatique avec le sentiment que je les ai trahis et je compte bien travailler à ressouder notre complicité naturelle.
Leur amour indéfectible est ce qui me console le plus présentement.

Mes collègues ou ex-collègues ont toujours eu une place privilégiée dans ma carrière et je leur redis toute mon estime.
J’ai la chance d’évoluer dans des médias populaires depuis près de 40 ans. J’y ai vécu des moments d’euphorie et de vrai bonheur, en équipe,  dans le sillon de résultats de performance par moments remarquables. Et ce succès, je le dois à l’auditoire. Au public qui nous donne son assentiment, aux auditeurs et auditrices qui reconnaissaient notre travail, nos efforts  et sont prêts à adhérer à nos idées.

Je sais cependant que rien n’est jamais acquis, et que l’estime et l’intérêt des auditeurs peuvent continuellement basculer d’un côté ou de l’autre.

Je le réalise plus que jamais aujourd’hui. Et sachez, chers auditeurs et auditrices, que j’avais hâte de m’adresser à vous avec la plus grande sincérité, vous qui m’avez fait confiance, qui avez été si généreux et courtois envers moi, pendant tant d’années. J’attendais impatiemment de pouvoir m’adresser à vous.

Je tiens à vous assurer que je ne me suis jamais servi de la parole comme outil de pouvoir ou de manipulation auprès de mes confrères et consœurs de travail tout comme je n’ai jamais usé de la parole pour faire régner la crainte autour de moi.
Je me sens privilégié de pratiquer mon métier depuis 1978, parmi les miens, dans ma ville de Québec.

J’ai eu l’immense privilège de côtoyer des personnalités lumineuses, des analystes chevronnés, des agents de changement. Ma tribune radiophonique contribue à faire entendre des voix personnelles, des voix sérieuses et éclairantes dans l’espace public. Je reste fier et heureux de participer, à mon humble hauteur, aux débats de société en lien avec l’actualité. Je m’y consacre avec rigueur, avec sérieux et avec plaisir.

Sachez que je suis profondément atterré, défait et affecté par les évènements récents.

J’aimerais, enfin, qu’on respecte mon désir de m’éloigner des projecteurs pour me refaire une santé, prendre le recul nécessaire et retrouver le calme et la paix d’esprit auprès des miens.»