Nids-de-poule : comment les éviter et recours possibles

Un bon article sur comment éviter les dommages à votre auto lors de roulement dans les fameux nids-de-poule ou connaître les recours possibles. J’aimerais ajouter que bien préparé, il est possible de faire aboutir positivement une réclamation auprès des municipalités et de faire porter une certaine responsabilité sur celles-ci malgré la loi sur les Cités et les Villes. Je vous recommande à ce sujet de consulter certaines jurisprudences.

https://www.protegez-vous.ca/Nouvelles/Automobile/Nids-de-poule-comment-limiter-les-degats

L’automobile dans toute sa banalité | Autonet.ca

Ici, je trouve que Jacques Duval tient un propos qui me rejoint. C’est vrai que depuis les années 90, et même un peu avant, les voitures sont d’un look généralement conservateur ou au mieux classique. Lorsque les gens iront dans une exposition de voitures anciennes dans une vingtaine d’années, ils ne verront pas beaucoup de belles voitures des années 80 à aujourd’hui. On dirait que les constructeurs ont misé sur des looks et des couleurs de peinture quelconques pour plaire à tout le monde et vendre un maximum de voitures.

Je me suis permis de retracer les voitures que le commun des mortels peut se procurer des années 90 à aujourd’hui qui auraient ne serait-ce qu’un look extérieur accrocheur qui va passer le temps. Ce ne sera certainement pas la Honda Civic 2015 berline avec ses feux arrières à la Pontiac Bonneville 1992 qui va faire partie de ce palmarès. Le texte de Jacques Duval va suivre ensuite.

 

Chrysler PT Cruiser

Qu’on l’aime ou non, le PT Cruiser de Chrysler a connu une certaine popularité pour son côté pratique mais aussi parce qu’il fut le premier à relancer la mode de voitures aux allures rétro. Il ressort du lot et son intérieur n’était pas vilain non plus avec ses inserts de couleur de la carrosserie. Dommage qu’il n’était pas fiable.

car-chrysler-pt-cruiser-touring-05

S6-Chrysler-PT-Cruiser-40074

 

Mini Cooper, Paceman et Countryman

Ce sont des petites voitures très agréables à conduire et leur look rétro est tout sauf banal. L’habitacle est bien fini et les assortiments de couleurs de la carrosserie et du toit nous mettent un sourire au visage à chaque fois qu’on les regarde.

F56_cooper_01_front_3-4_gallery_720

F56_cooper_09_interior_gallery_720

Dodge Caliber SRT4

Elle a attiré les regards avec son look de Dodge Magnum en format réduit. Déjà que le modèle de base est assez intéressant côté look extérieur, le modèle SRT4 tranche avec la monotonie avec son aileron arrière et ses bas de caisses. Dommage que le produit fut mauvais.

dodge-caliber-srt-4-01

Mazda 3

J’aime bien le look agressif de l’actuelle génération de la Mazda 3 avec son nez « de requin ». Il va certainement être plus mémorable que le look de la génération précédente avec sa grille en forme de visage du bonhomme Carnaval.  La finition intérieure est sérieuse mais aussi austère avec l’omniprésent noir.

mazda3-hatchback-gallery-04

Mitsubishi Lancer

L’actuelle version de la Mitsubishi Lancer, avec son nez de requin traverse le temps et a donné le ton lors de son lancement afin que les autres constructeurs dynamisent le look de leurs compactes. Cependant, on n’a pas mis le même enthousiasme pour la finition de l’intérieur.

2009-mitsubishi-lancer-ralliart-photo-211439-s-original

Chrysler 300, Dodge Charger, Dodge Magnum

Daimler-Chrysler, à l’époque, a décidé de relancer au milieu des années 2000 le segment des berlines pleine grandeur en inaugurant le trio Chrysler 300, Dodge Charger et Dodge Magnum. Si ce dernier n’est plus depuis quelques temps déjà, la Chrysler 300 rappelle son homonyme des années 50 tandis que la Charger rappelle les Pony Cars de la fin des années 60, début des années 70. Belles gueules et bonnes voitures basées sur la classe E chez Mercedes-Benz du début des années 2000.

chrysler-300c-dodge-magnum-photo-164983-s-429x262

2008-magnum-srt

50557

Ford Mustang

Le Ford Mustang n’a pas toujours impressionné côté look. Qu’on se remémore la Mustang II des années 70. En plus d’être misérable côté performance, elle était plutôt laide. Mais depuis la refonte à la fin des années 90, la Mustang est redevenu attirante au regard.

 

ford-mustang-shelby-gt500-2012-1

5102

 

Mazda Miata

Depuis plus de 25 ans, la Mazda Miata MX-5 a toujours détourné les regards par un look accrocheur qui s’est bonifié avec le temps et sa conduite agréable.

miata_pic

Saturn Sky/Pontiac Solstice

Ces deux jumelles auraient pu détrôner la Mazda Miata dans le segment des cabriolets. Mais ces voitures n’étaient pas à la hauteur côté performance et tenue de route. Ma préférence va à la Saturn Sky qui est selon moi la plus belle Saturn jamais construite et un des plus beau cabriolet de tous les temps.

DSC00052

Pontiac-Solstice-GXP-DC

Chevrolet Camaro/Pontiac Firebird

Les amateurs de Pony Cars des années 90 avaient la possibilité de choisir entre le duo Chevrolet Camaro/Pontiac Firebird au look géant avec des performances tout aussi géantes. L’édition 2015 de la Camaro impressionne toujours côté look avec un rappel des Camaro des années 60.

1992_chevrolet_camaro_2_dr_rs_hatchback-pic-40262

????????????????????????????????????????????????

Isuzu Impulse/Asüna Sunfire

Le début des années 90 était l’époque des coupés d’allure sport avec les Eagle Talon, les Mazda MX3-Precidia et autres moins glorieux Hyundai Scoupe et Toyota Paseo. La Isuzu Impulse a retenu mon attention à cause de son look européen et de sa fameuse suspension conçue par Lotus.

ImpulseRS1

Toyota MR2/Subaru BRZ/Scion FR-S

Dans les années 80, Toyota avait créé le MR2, un petit coupé à moteur central mémorable avec un look sportif en version de poche. Visiblement, Subaru et Toyota s’en ont inspiré dans leur projet conjoint des BRZ et Scion-FR-S et ont toujours fier allure.

63472

2012-Scion-FR-S-sport

 

 

L’automobile dans toute sa banalité | Autonet.ca.

À quoi ressembleront les expositions de voitures anciennes dans une trentaine d’années?

 

Voilà la question que je me pose chaque été au mois d’août après ma visite au grand rassemblement du VAQ (Voitures anciennes du Québec) qui se tient dans le magnifique paysage de la rivière Richelieu, à Chambly.

Aujourd’hui, on peut se donner un torticolis à admirer les formes particulières d’une Chevrolet Bel Air de 1955, d’une Jaguar XK 150 1968, d’une Buick Riviera GS 1965, d’une Chrysler 300 F de 1960, d’une Ford Fairlane Skyline 1959 et même d’une Volkswagen Beetle originale.

Toutes des voitures qui affichent un style propre avec des couleurs flamboyantes et des tableaux de bord qui pourraient être des tableaux d’art tellement l’originalité est de mise. Le spectacle est à la fois coloré et fidèle à une époque où l’automobile s’éclatait par ses formes inattendues et ses palettes de couleur.

Un saut dans le temps

Reportons-nous maintenant en 2050 et essayons de faire le tour d’une expo de modèles historiques. Allons-nous nous extasier dans 35 ans d’ici devant une Chevrolet Malibu de 2015, une Toyota Camry de dernière génération, une Ford Fusion de la même cuvée, une Hyundai Sonata ou je ne sais plus trop quelle berline anonyme que l’on ne saurait identifier parce qu’elle ressemble aux autres comme deux gouttes d’eau?

Tiens, la semaine dernière, je conduisais une Jaguar XF et j’avais du mal à la repérer dans le terrain de stationnement tellement elle se noyait dans le décor avec ses contemporaines. Sans compter que ces voitures du futur seront toutes de la même couleur ou presque, oscillant entre l’incontournable gris argent, le noir, le blanc, le bleu et toutes ces teintes timides d’un ennui souverain.

Regardez autour de vous et dites-moi si vous voyez des voitures étincelantes qui se démarquent des autres, qui sortent carrément de cet ordinaire qui est le lot de 99% des voitures vendues en 2015.

Je doute que nos descendants se gargarisent de superlatifs pour décrire ce qu’ils auront vu à l’exposition annuelle du VAQ. On dira que les années de 1990 à 2015 furent une page bien fade, voire insignifiante de l’histoire de l’automobile avec des modèles sans panache aucun.

D’accord, on aura bien ça et là une Ferrari, une Lamborghini ou une Aston Martin pour rehausser un peu le spectacle, mais ces modèles ne pourront être vus comme le reflet de ce qu’était l’automobile de la rue en 2015. La voiture de monsieur Tout-le-Monde aura davantage sa place dans un cimetière d’autos que sous les feux de la rampe d’une quelconque manifestation exhibant la passivité des constructeurs automobiles de l’époque. Consternant.

Impressionnant documentaire sur la fabrication d’une locomotive de 1928

Vous trouverez ici un documentaire de 1928 sur la fabrication d’une locomotive à vapeur de 3685 chevaux-vapeur dans les usines Angus de la Canadian Pacific Railway à Montréal. Un « comment c’est fait » avant le temps. Impressionnant.