Les auditeurs de radio talk à Québec, ces « morons »

À chaque fois qu’une tragédie humaine éclate, les « opinioneux » tous médias confondus nous sortent leur théorie pour expliquer le drame, bien avant les enquêtes et les investigations officielles.

Loin de moi de vouloir me servir de cet événement pour un agenda caché. Mais la tragédie au Centre culturel islamique de Québec n’a pas fait exception à la règle. Les médias à travers le monde se sont intéressés à ce qui s’est passé. Bien peu de chroniqueurs et de blogueurs de ces grands médias se sont attardés pour la peine aux victimes de la tragédie, d’abord les familles éplorées par le drame mais aussi les immigrants et enfin la population en général qui en subit les conséquences.

Aux cours des derniers jours, une chasse aux sorcières s’est instaurée. C’est la faute à Trump, aux armes, à Justin Trudeau, aux Québécois qui sont racistes, aux réseaux sociaux mais aussi aux radios poubelles de Québec. Cette manière de trouver un coupable facile à tout prix pourvu qu’il y en ait un est très réductrice et moralisatrice, se substitue à la justice avec un grand J et ne fait qu’attiser haine et mépris. Nous vivons à l’heure de la haine et de la dénonciation à 5 sous.

Je crois que tout le monde doit prendre conscience de toutes les petites choses dites et faites dans la vie quotidiennement. Surtout en public, sur internet, dans les journaux, à la radio et à la télévision. Il faut que les commentateurs, animateurs et chroniqueurs prennent conscience de la portée de leur plume ou de leur voix et cesser les discours de salon à 5 sous. Il faut également que les patrons et dirigeants des médias prennent conscience de cela, pas juste pour leur image, mais par responsabilité sociale pour le bien vivre ensemble. Les attaques d’un organe médiatique versus un autre ne sont que puériles et inutiles, d’un bord comme de l’autre. Les sous-entendus fallacieux et les opiniâtries d’un animateur envers les femmes, les hommes, les sans-abris, les gays, les musulmans, les politiciens et les autistes doivent cesser. Je ne dis pas qu’il faut de tout le monde dire, « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil ». Il faut continuer de dénoncer les choses qui vont contre la démocratie, contre les gens en général et en particulier. Il y aura toujours des profiteurs, des dupeurs, des crosseurs de système et aussi des gens qui prennent de mauvaises décisions en toute bonne foi. Il faut simplement cesser le discours haineux, l’acharnement médiatique injustifié, faire ce que l’on dénonce chez l’autre, ces choses qui ne font qu’engendrer négativisme, pessimisme, justice de salon et haine, et qui n’amène rien de constructif. Je n’ai rien contre les gens qui ont des opinions basés sur des faits mais que pour ce soit vraiment bénéfique, il faut pouvoir en débattre sainement.

Hé les auditeurs de la radio de Québec, vous n’êtes pas tannés de passer pour des morons ?

On peut compter sur les doigts d’une seule main ou presque les émissions à la radio et à la télévision où se produisent de réels débats sur des enjeux importants de notre société, d’ici et d’ailleurs. La mode depuis plusieurs années déjà est d’avoir à la radio un animateur avec une forte personnalité, rarement une animatrice, qui dit son opinion sur ce qui s’écrit dans les journaux et sur internet, se dit à la radio et se regarde à la télé. Zéro budget de recherche. Aucun débat possible ou si peu. Il y a bien, si vous me permettez l’expression, des side show boys et des side show girls (des faire-valoir) pour émettre des répliques généralement timides. Dans les journaux, nous y retrouvons un nombre incroyable de chroniqueurs et/ou blogueurs (selon les plateformes) côte-à-côte avec leurs opinions sur tout et rien. Il le faut bien car ils/elles sont payés pour donner leur opinion. La diversité de points de vue est là. Mais il n’y a jamais de débat ou presque. Ce qui arrive généralement est que les auditrices/auditeurs et lectrices/lecteurs lisent ou écoutent ce qui les rejoignent dans leurs pensées déjà toutes faites à l’avance et aucun effort intellectuel n’est fait.

Les fans de Radio X, du FM93 et d’Énergie Québec vont plaider le divertissement, de vouloir mettre la « switch à off », de ne plus penser à rien pour justifier leur volonté d’écouter ces animateurs. Remarquer que l’on pourrait dire la même chose des auditeurs ou des lecteurs des chroniqueurs de Montréal et d’autres régions. Le dîner de cons de l’émission Tout le Monde en Parle ou les chroniques de Patrick Lagacé, par exemple. Donc, je disais que les auditeurs et auditrices des radios dites poubelles de Québec justifient leurs choix radiophoniques pour leur divertissement. Ils se disent suffisamment intelligents pour faire la part des choses et se faire leur propre opinion. Pour la plupart, je les crois sur parole. Ce n’est pas vrai que tous les animateurs de ces radios ne débitent que de la merde en ondes. Il y a quand même des idées intéressantes qui pourraient mener à de bons débats. Toutefois, si vous êtes si intelligents que ça les auditrices et auditeurs, comment pouvez-vous tolérer le nombre effarant d’énormités dites en ondes de façon grossière ou subtile par ces mêmes animateurs au nom du divertissement ? On ne parle d’une erreur ou d’une énormité par année dans le feu de l’action. On ne parle pas non plus d’une mauvaise formulation à la Pierre Bruneau sur le terrorisme à l’envers. Comment se fait-il que vous vous contentez de si peu de qualité et de tolérer des discussions de salon avec ses bons coups quand mais surtout ses travers en ondes, tout cela au nom du divertissement ? Dites-moi, vous qui êtes si intelligents pour vous faire votre propre tête sur ce qui est dit en ondes, comment faites-vous pour être imperméable aux grossièretés et au discours fallacieux de certains de ces animateurs sans subtilement vous ranger derrière ces jugements de valeurs gratuits sans trop vous en rendre compte? Je ne dis pas que vous allez devenir des tueurs et des criminels en écoutant ces gens. Ce serait leur donner trop d’importance.

Je me dis qu’avec tout ça et le gang bang des chroniqueurs, principalement de Montréal, au sujet de la radio de Québec et de leur auditeurs, vous n’êtes pas tannés de passer pour des personnes sans jugement, pour des morons par Guy A. Lepage, Patrick Lagacé et les autres ? Vous pourriez montrer que les autres ont tort, que vous nous jouez pas leur jeu, que vous vous contentez de beaucoup plus que le produit offert. Vous n’êtes pas aussi tannés de vous faire prendre pour des morons, pour de l’argent vite fait et facile par les dirigeants de ces stations de radio qui engagent et tolèrent ces animateurs tant que leur image publique n’est pas trop atteinte, tout ça pour les cotes d’écoutes et le « cash » qui vient avec ? Vous valez beaucoup plus que tout ça. Les victimes de ces animateurs aussi. Et qui sait, vous pourriez être les victimes de demain.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s