Claude Ruel, le grand oublié

Bon texte et je vous invite à lire particulièrement le dernier paragraphe.

Journal Métro

Quand Patrice Brisebois a accepté le poste de directeur du développement des joueurs en 2012 – emploi qu’il a maintenant quitté –, il n’y a pas eu de doute pour lui au sujet de l’exemple qu’il allait suivre.

Pour devenir celui qui allait accompagner la génération suivante de joueurs du Canadien, il n’y avait pas de meilleur moyen que de suivre le chemin tracé par Claude Ruel.

«J’avais du talent, a dit Brisebois. Mais c’est Claude qui m’a transformé et m’a donné confiance.»

Vous ne verrez pas le nom de Claude Ruel très haut sur la liste des hommes à l’extérieur de la glace qui ont permis de faire du Canadien une des plus grandes dynasties de l’histoire du sport. Les gens en savent plus sur les exploits de Sam Pollock, Toe Blake, Scotty Bowman, Frank Selke et Dick Irvin. C’est un peu injuste que Ruel, qui est décédé hier…

View original post 312 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s