Radio : Québec vs Montréal

Un article intéressant au sujet des différences entre la radio de Québec et de Montréal…

L’approche éditoriale des radios de Québec, jugée plus agressive, n’explique pas le hiatus avec la métropole. Le profil des animateurs de la radio parlée montréalaise, plus consensuel, jouerait aussi beaucoup comme facteur de différenciation entre les deux villes.

«Les patrons veulent obtenir un impact rapidement, avec des noms de vedettes que tu peux mettre sur les panneaux publicitaires, mais sans savoir s’ils sont de bons raconteurs live. À Montréal, ceux qui font de la radio n’ont jamais eu le goût d’en faire. C’est arrivé par accident. Ça fait une grosse différence. À Québec, ceux qui font de la radio en sont amoureux.»

Une opinion partagée par Alain Dufresne, le directeur du Collège Radio Télévision de Québec, qui a roulé sa bosse dans presque toutes les stations de Québec. «La radio de Montréal est une radio de personnalités issues du monde du divertissement; celle de Québec en est une d’artisans. À Québec, il est plus facile de rassembler les auditeurs autour d’un même sujet. C’est impossible à Montréal, où l’on tente de faire une radio universelle qui plaît à la moitié de la population.»

Malgré l’omniprésence des stations privées, les deux radios communautaires de Québec, CKRL et CKIA, réussissent à tirer leur épingle du jeu grâce à l’appui d’un bassin d’inconditionnels et d’éprouvantes contorsions budgétaires.

«Les stations de radio parlée à Québec prennent beaucoup de place, mais je ne les ai jamais vues comme des concurrents. Nous sommes plutôt complémentaires», explique Dany Fortin, directeur général de CKRL, la plus ancienne radio communautaire francophone.

Doit-on s’en étonner, l’argent demeure le nerf de la guerre pour cette institution fondée en 1973 et dont la programmation est axée sur l’information culturelle locale. «Ce n’est pas facile de trouver sa place et d’aller chercher sa part de la tarte publicitaire qui est de plus en plus mince, ajoute M. Fortin. Il faut être imaginatif dans la façon d’attirer la clientèle.»

Article complet : http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/television-et-radio/201501/03/01-4832348-la-radio-de-quebec-et-de-montreal-deux-solitudes.php

Publicités

Un commentaire sur « Radio : Québec vs Montréal »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s