Réflexions sur la Guignolée des Médias

Aujourd’hui, dans quelques heures, tous les médias électroniques, télévision, radio, etc. vont mener une vaste opération pour recueillir des denrées et les offrir aux plus démunis de notre société. Un geste tout à fait louable certes mais qui me questionne tout le temps. Ce qui va suivre va probablement manquer de cohésion. Je veux juste lancer des pistes de réflexion

Il va sans dire qu’à ce temps-ci de l’année, manquer de nourriture est probablement pire. Les Fêtes sont un moment où l’image de l’abondance apparaît plus souvent qu’autrement : les cadeaux, la nourriture, la famille réunie. Promouvoir la collecte de denrées avec une opération concertée des médias est donc fort louable. J’espère que tous les médias ne le font pas pour faire les « m’as-tu-vu » ou encore pour se faire du capital-social sur le dos des démunis en sollicitant la pitié des citoyens.

Je trouve par ailleurs, que l’on en parle trop peu de la pauvreté durant le reste de l’année, à part bien souvent pour illustrer des statistiques provenant d’études du genre catégoriser les classes, pauvre, moyenne et aisée, des statistiques sur l’inflation ou encore sur les augmentations d’impôts, de taxes de la part des gouvernements et qui affaiblissent les classes moyenne et pauvre. On voit rarement des reportages sur la réalité des gens pauvres, des solutions qui s’offrent ou pourraient s’offrir à eux pour les sortir du cercle vicieux de la pauvreté. On voit rarement des reportages sur la réalité des organismes communautaires qui interviennent auprès de ces gens.

Je ne peux m’empêcher de trouver enfin que les médias donnent l’impression de faire une grande opération de collecte de denrées pour se donner bonne conscience pour le reste de l’année où l’on va se préoccuper de bien d’autres choses, des choses plus payantes médiatiquement parlant. On semble s’acheter des « air lousses », comme disait un humoriste québécois, en faisant ce genre d’opération à grand déploiement.

Jamais je ne dirai de ne pas donner à ces collectes, encore moins les boycotter. Cependant, je pense que les médias ont un rôle important à jouer dans la connaissance et la compréhension de la situation des pauvres au Québec et ailleurs dans le monde afin de trouver des solutions efficaces et concrètes ainsi que de faire connaître et valoriser le travail sur le terrain qui s’y fait déjà. Un rôle dont les médias ne semblent pas conscients ou pire peu volontaires à s’y engager.

Publicités

Un commentaire sur « Réflexions sur la Guignolée des Médias »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s