Compressions: dis-moi si je te fais mal…

Un commentaire sur les coupures du gouvernement Couillard par l’éditorialiste Josée Legault du Journal de Québec…

Compressions: dis-moi si je te fais mal….

Il serait grand temps que les citoyens sachent de quel bois idéologique et social – et non seulement «comptable» -, le gouvernement se chauffe pour vrai.

Quelle est la véritable «vision» qui se cache encore pour le moment dans cette vase d’inconnu menant au déficit-zéro dès l’an prochain?

Quel «rôle» entend-on continuer à faire jouer par l’État québécois? Quel «rôle» entend-on aussi cesser de lui faire jouer?

Vise-t-on, comme l’affirme le premier ministre, à mieux «préserver» les «missions essentielles» de l’État en éducation, santé et en soins aux personnes vulnérables? Ou vise-t-on à réduire encore plus le fameux «panier de services»?

Cherche-t-on à comprimer les dépenses pour mieux réinvestir dans les services directs à la population? Ou cherche-t-on à comprimer les dépenses pour des baisses d’impôts plus payantes électoralement d’ici le prochain scrutin de 2018?

Quelle est aussi la motivation réelle derrière l’immense tapis rouge que le gouvernement Couillard, tout comme celui de Pauline Marois avant lui, déroule allègrement à l’industrie pétrolière albertaine et à ses sables bitumineux polluants?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s