Sophie Durocher : Combien gagnent les radio-canadiens

Savez-vous combien gagne Céline Galipeau ?

Quel est le bonus annuel d’Alain Gravel ? Combien empochait Véronique Cloutier aux Enfants de la télé ? Quelle est l’allocation de vêtements payée à Patrice Roy ?

Vous ne le saurez pas.

Même en vertu de la Loi sur l’accès de l’information, Radio-Canada ne nous dira jamais combien ses animateurs vedettes sont vraiment payés. Pourtant, au moment même où le diffuseur public veut nous sensibiliser à son sort, il devrait faire plus que jamais preuve de transparence.

C’est un principe tout simple: si tu veux que je me mobilise pour sauver ton boulot, dis-moi au moins quelles sont tes conditions de travail.

On se moque de nous

Le 12 mai de cette année, nos vaillants sénateurs à Ottawa ont rendu public un rapport de la CBC. Le comité des transports et des communications du Sénat avait demandé à savoir combien étaient payés les animateurs-vedettes.

Or qu’a fait la CBC ? Ils ont produit un rapport de 184 pages affirmant que la vedette de la télé Peter Mansbridge gagnait 80 000 $ par année et que la vedette de la radio Jian Gomeshi empochait 77 000 $. Les sénateurs étaient furieux. «On se moque de nous !», ont-ils tonné. Qui est assez naïf pour croire que l’animateur vedette de la télé gagne 80 000 $ alors que le standard dans l’industrie est trois fois plus élevé ?

«Ceux d’entre nous qui ont regardé les chiffres se questionnent sur leur véracité. C’est de la fiction!» a affirmé le sénateur libéral Terry Mercer. «Je ne pense pas qu’on a un vrai portrait de la situation. Ce n’est pas la vraie réponse à notre question. Je pense qu’il y a un paquet d’argent qui est payé à certaines personnes à la CBC en plus de leur salaire de base.»

Vous savez quelle est l’option sérieusement envisagée par les sénateurs à Ottawa? Envoyer un subpoena à Hubert Lacroix, le PDG de Radio-Canada-CBC pour le forcer à dévoiler les vrais chiffres.

Faut le faire quand même. On ne parle pas ici de journalistes de médias concurrents qui veulent connaître les salaires des animateurs-vedettes. On ne parle pas du méchant empire Québecor (sic) qui veut mettre la main sur les salaires de la compétition.

On parle des sénateurs, les représentants de la «chambre haute» au pays, qui se font donner des chiffres complètement loufoques quand ils posent une question toute simple : «Comment est utilisé le milliard de dollars que le gouvernement canadien verse annuellement à un diffuseur public ?».

Qu’est-ce qu’on nous cache?

Si on savait combien gagnent réellement les têtes d’affiche de Radio-Canada, on aurait une meilleure idée de la situation quand le diffuseur nous présente sa restructuration et ses coupures de poste.

Si on apprenait qu’une animatrice vedette est payée 600 000 $, par exemple, on pourrait se dire qu’en coupant son salaire de 10 % on pourrait sauver l’emploi d’un jeune journaliste de la salle des nouvelles payé 60 000 $ par année.

Et vous, comme contribuable, vous n’avez pas envie de savoir combien empochent les vedettes dont vous payez le salaire ?

Les sénateurs ont demandé les vrais chiffres. Ils ne les ont pas obtenus. Les citoyens canadiens, d’un océan à l’autre, peuvent-ils espérer un jour avoir le vrai portrait de la situation ?

Source : http://www.journaldequebec.com/2014/07/03/combien-gagnent-les-radio-canadiens

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s