Souvenirs de dessins animés : France

Je vous propose aujourd’hui quelques dessins animés des années 50 et 60 produits en France principalement. Une bonne proportion d’entre-eux étaient créés en stop-motion. Le stop-motion est une façon de faire un film ou un dessin animé à partir de prises fixes légèrement différents les uns des autres et on les met les uns à la suite des autres afin de créer une illusion de mouvement, un peu sur le même principe des carnets de feuilles comportant des dessins et que l’on fait défiler rapidement pour créer l’ilussion de mouvement.

Kiri le clown

Kiri le clown est le parfait exemple de film en stop-motion. Guy Pierreauld, le Mel Blanc français, prête sa voix à Kiri. Il a prêté sa voix à de nombreux autres personnages dont Bugs Bunny dans la version française des Looney Toons.

Pépin la bulle

Ici , c’est un mélange de stop-motion et de film direct.

La musique de François de Roubaix (paroles de Michel Karlof, interprétation Jean-Jacques Gallard, des Petits Chanteurs d’Asnières). L’enfant qui apparaît à l’image est le fils de Michel Karlof.
Une production Belokapi créée en mai 1968, à partir des premières lettres de ses fondateurs : Bettiol / Lonati / Karloff / Pichon.
Personnages :
Pépin : un petit garçon, contrairement aux autres personnages ce n’est pas un objet, le rôle est en effet joué par Dominique, le fils de Michel Karlof ; il porte un béret orange surmonté d’un pompon vert. Il n’apparait qu’au début de chaque épisode dans une scène qui a été filmée une fois pour toutes
Brigantine : une poupée représentant une petite fille modèle habillée en rose, elle a deux nattes qui se soulèvent en fonction de ses émotions
Garatakeu : un singe facétieux, il joue du xylophone et utilise souvent des expressions comme « cent millions de cacahuètes », « mille kilos de cacahuètes » ou « misère et peau de banane », lui aussi porte un béret à pompon comme Pépin (mais entièrement vert)
Fouretout : un petit toucan, il porte un costume, des lorgnons sur son bec et un chapeau melon
Bamao : un pygmée
Clapotis : un gros hippopotame bleu avec un museau rose
Kimono : une petite japonaise en tenue traditionnelle
Bruissemendailes : un gros papillon rose

Colargol

Colargol est un ours de fiction créé par Olga Pouchine dans les années 1950 qui raconte ses aventures à son fils le soir. Il est également le héros d’une série télévisée du même nom.

Colargol est un ourson qui ne pense qu’à s’amuser. Il croit savoir chanter mais dès qu’il ouvre la bouche c’est une catastrophe. Ses amis les oiseaux le conduisent chez le roi des oiseaux qui lui remet un sifflet et fait de lui un ourson chanteur.

C’est à Victor Villien et Mireille que l’on doit ensuite deux disques 45 tours parus en 1961 et racontant en chansons la vie du petit ourson qui « chante en Fa en Sol ». Le succès du disque fut considérable et donna suite à huit autres albums rassemblés sous le titre Les Aventures de l’ours Colargol, opérette pour les enfants.

Les Aventures de Colargol est une série télévisée d’animation francopolonaise en 53 épisodes de 13 minutes, créée par Albert Barillé d’après le personnage éponyme imaginé par Olga Pouchine et diffusée du 9 novembre 1970 à 1974 sur la deuxième chaîne de l’ORTF. La série a été rediffusée dans l’émission Jeunes Années de la troisième chaîne de l’ORTF en 1974, puis de manière irrégulière de 1980 à 1990 sur FR3.

En 1969, Albert Barillé, producteur indépendant, finança lui-même la série (devant un refus de l’ORTF) et en confia la réalisation à Tadeusz Wilkosz, animateur polonais des studios Se-ma-for en Pologne.

 

Aglae et Sidonie

Aglaé et Sidonie est une série télévisée d’animation française en soixante-cinq épisodes de cinq minutes, créée par André Joanny et diffusée à partir du 27 février 1969 sur la première chaîne de l’ORTF dans l’émission pour enfants Émissions pour la jeunesse, ainsi que sur la deuxième chaine en couleur dans le cadre de l’émission Colorix.

La série a été ensuite rediffusée tout au long des années 1970 puis en 1983 sur TF1 dans l’émission Croque Vacances, en 1982 sur FR3 dans l’émission FR3 Jeunesse et le 7 janvier 1985 sur TF1.

Rediffusion enfin au milieu des années 1990 sur Canal J entre autres.
La série est adaptée d’un conte de Guylaisne intitulé Les aventures d’Aglaé et Sidonie, publié dans Le journal de Mireille et dans la revue Lisette, dans les années 1950.

Saturnin le canard

Les Aventures de Saturnin est une série télévisée française en 78 épisodes de 14 minutes, créée par Jean Tourane, produite par Maintenon Films et diffusée de 1965 à 1970 sur la première chaîne de l’ORTF.
———————–
Synopsis

Cette série met en scène les aventures d’un canard caractériel, Saturnin, et de ses compagnons (le chien policier, les renards, les marmottes, la chatte, la chèvre, le professeur Popof, le cochon d’inde, Jeannot Lapin, Dame Belette…) dans leur village où les animaux savent, par exemple, se déplacer en voiture, manger à table, se loger confortablement, jardiner ou encore faire du ski. Saturnin est aussi un agent secret qui déjoue, notamment, les plans d’une belette ou d’un furet.

Publicités

Un commentaire sur « Souvenirs de dessins animés : France »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s