Controverse autour de deux pubs de Harley-Davidson

Depuis jeudi dernier, Harley-Davidson fait parler d’elle avec ses deux publicités (voir ci-dessus). Prémont Harley-Davidson, un concessionnaire de motos Harley-Davidson, a fait faire par l’agence 32 mars ces publicités en utilisant la Charte des Valeurs,  le hijab et la croix chrétienne tout en faisant le lien avec le fait que de posséder une Harley est comme une religion. Les pubs sont esthétiquement bien faites, rien de vulgaire. Cependant, plusieurs personnes sont choquées par cette campagne publicitaire car « elle met de l’huile sur le feu » dans le débat actuel sur la Charte. Pour ma part, je trouve la publicité opportuniste. Les bonnes publicités opportunistes qui attirent la sympathie des gens sont celles basées sur des événements positifs. Ici, on se sert d’un débat houleux dont les opinions sont généralement tranchées et sur un vieux conflit  dont la société québécoise se croyait débarrassée. Pas de clin d’oeil humoristique non plus dans ces pubs. J’ai comme l’impression que cette campagne, même si elle fait beaucoup jaser (en ce sens elle est réussie), ne se traduira pas par des ventes additionnelles de motos chez le concessionnaire et risque plutôt de laisser une impression plus ou moins négative à plus ou moins long terme dans l’opinion des gens. Pour les personnes qui argumenteraient que de toute façon, les gens qui s’offusquent de ces publicités ne sont pas dans le public cible des gens qui vont se procurer ce genre de moto, je me dis alors que cette campagne publicitaire est inutile ou à tout le moins inutilement provocante car les amateurs de Harley vont tôt ou tard s’acheter une Harley et connaissent déjà la marque. Le seul point positif dans tout ça réside dans le fait que Prémont se fait remarquer des autres concessionnaires Harley par une pub qui provoque.

Publicités